Les héros sont partout autour de nous, dans les livres que nous lisons, et dans les films et les émissions que nous regardons. Les héros existent même dans la vie réelle, ils servent les autres, sont présents et font de leur mieux chaque jour.

Selon le célèbre critique littéraire Joseph Campbell, « Le héros est celui ou celle qui donne sa vie pour quelque chose de plus grand que lui. » Cette définition simple mais profonde constitue la base de sa célèbre analyse du voyage du héros, que l’on retrouve dans son livre Le Héros aux mille et un visages

Vous trouverez ci-dessous les étapes du voyage du héros, 17 au total, ainsi qu’un modèle de voyage du héros que vous pourrez appliquer à vos écrits et à votre vie ! 

Qu’est-ce que le voyage du héros ?

Le voyage du héros, pour faire simple, est l’évolution d’un personnage. Il s’agit du processus par lequel une personne se lance dans une aventure, fait face à un défi et le surmonte pour devenir une meilleure personne, tout en améliorant le bien commun. 

Toutes les histoires, des classiques de Disney aux classiques de la littérature, suivent un archétype, à savoir un ensemble de conceptions narratives, de motifs, de types de personnages, d’images ou d’éléments que chaque histoire suit intrinsèquement. Qu’il s’agisse du retour de Simba au Rocher de la fierté dans Le Roi Lion ou de la quête de Harry pour vaincre Voldemort dans la série Harry Potter, les critiques littéraires et les lecteurs peuvent repérer certains éléments de ces histoires et les associer à des prédécesseurs plus anciens. 

Ces caractéristiques récurrentes reflètent des modèles universels, primitifs et élémentaires, qui sont censés susciter des réactions profondes de la part du public. Parmi les archétypes les plus courants, citons les intrigues de mort et de renaissance, le retour à la maison, la recherche de la famille et, vous l’aurez deviné, le voyage du héros.

Joseph Campbell et Le Héros aux mille et un visages

Cet archétype du voyage du héros a été étudié en détail en raison de sa complexité et de son caractère transposable à la vie humaine. Professeur américain de mythologie comparée et critique littéraire, Joseph Campbell, surtout connu pour son livre Le Héros aux mille et un visages, dans lequel il déconstruit le voyage du héros, ou monomythe, et le compare à différentes religions, a passé une grande partie de sa carrière à décomposer l’archétype du voyage du héros. 

Campbell a conçu une sorte d’équation, un guide étape par étape délimitant chacune des parties caractéristiques, qui nous permet d’identifier les éléments du voyage du héros dans le monde qui nous entoure. 

Selon Campbell, on peut distinguer trois étapes principales, qui se déroulent en plusieurs temps : le départ (ou la séparation), l’initiation et le retour. Au cours du départ, le héros est présenté et se prépare à son voyage. L’étape d’initiation est celle où le héros franchit le point de non-retour et surmonte des défis transformateurs. Enfin, le retour représente le retour du héros dans son environnement habituel et une fin heureuse.    

Le voyage du héros dans les contes de fées et le folklore

Parce qu’il s’agit d’une intrigue archétypale dont les thèmes sont universellement accessibles, le voyage du héros est largement utilisé dans les contes de fées et le folklore, par exemple dans Hansel et Gretel, le Petit Chaperon rouge et Cendrillon. Les contes de fées et le folklore sont censés être des récits simples, porteurs d’enseignements, que les enfants et les auditeurs peuvent facilement suivre et comprendre, et le modèle du voyage du héros leur permet de le faire facilement. 

Quelles sont les étapes du voyage du héros ?

Étape du départ ou de la séparation

1. L’appel de l’aventure

L’appel de l’aventure, également connu sous le nom d’appel à l’action, peut prendre plusieurs formes. Il s’agit d’une interruption de la vie quotidienne du héros, une menace pour sa vie, ses proches ou sa communauté. L’appel à l’action est quelque chose que le héros ne peut pas refuser, même s’il le voulait. C’est un bouleversement de son monde ordinaire, un défi qu’il doit relever.

Exemple 

Frodon Baggins, le héros de la trilogie du Seigneur des Anneaux, est appelé à l’action par le magicien Gandalf. Gandalf demande à Frodon de prendre l’Anneau et de le détruire, afin de sauver toute la Terre du Milieu. Frodon accepte l’aventure afin de sauver ses proches, sa communauté et, finalement, le monde tel qu’ils le connaissent. 

2. Le refus

Le héros, qui a peur de quitter le confort de sa vie quotidienne, hésite à accepter l’appel à l’action. La tâche semble ardue, et le résultat est inconnu. Cela va complètement soustraire le héros à tout ce qui lui est familier et confortable. À ce stade du voyage, il hésite à relever le défi. Dans certaines histoires, cela peut entraîner une sorte de souffrance ou de punition pour le héros. La réaction très humaine du héros face à la peur et à l’inconnu le rend plus attachant pour le public.

Exemple 

Sherlock Holmes, par exemple, est un détective renommé. Cependant, il refuse souvent d’accepter des cas dans un premier temps. Plutôt que de les trouver trop intimidants, Holmes les trouve en dessous de ses compétences, jusqu’à ce qu’un certain élément soit dévoilé et suscite son intérêt.  

3. L’aide surnaturelle

Après que le héros accepte l’appel à l’action, son guide ou son aide magique vient à lui. Cette aide surnaturelle servira de mentor et fournira au héros les outils physiques ou métaphoriques nécessaires pour se lancer dans cette aventure.   

Exemple 

Dans Le Gang des champions, lorsque « Benny le Jet » Rodriguez décide qu’il doit être celui qui franchira la clôture pour récupérer la balle de baseball signée par Babe Ruth, il reçoit la visite d’une aide surnaturelle, une apparition de Babe Ruth lui-même. Le légendaire joueur de baseball donne à Benny l’inspiration pour accepter ce défi et les outils métaphoriques pour vaincre ses peurs. 

4. Le franchissement du premier palier

C’est exactement ce à quoi cela fait penser, à savoir le moment où le héros commence officiellement son voyage, le moment où il franchit le seuil d’un monde différent de celui qu’il connaît. Cette étape du voyage du héros peut comporter du danger et de l’inconnu. 

Exemple

Jane Eyre, l’héroïne du roman du même nom, franchit le seuil lorsqu’elle accepte un poste de gouvernante à Thornfield Hall. Lorsqu’elle emménage dans la maison que possède et dirige M. Rochester, tout change pour Jane. Elle franchit le seuil, littéralement et métaphoriquement, et change le cours de sa vie.

5. Le ventre de la baleine

C’est le point de non-retour. Après que le héros a franchi le premier seuil, elle entre dans le ventre de la baleine, soit le premier véritable obstacle du voyage. Cette étape symbolise la séparation finale entre le héros et sa version de lui-même et du monde qu’il a connu. 

Exemple

Lorsque Mulan accepte l’appel à la guerre au nom de son père malade, elle entre dans le ventre de la baleine. Dès qu’elle pose le pied sur le terrain du camp d’entraînement, elle ne pourra plus jamais retrouver la personne et le monde qu’elle a connus. Au cours du numéro musical « Comme Un Homme » du film Disney, le public voit Mulan passer d’une jeune fille nerveuse et incertaine à une femme forte, confiante et sûre d’elle.

Étape d’initiation

6. La route des épreuves

Au cours de la première étape de la phase d’initiation, le protagoniste est soumis à une série de défis et de tests qui déclencheront sa transformation en véritable héros. Il est fréquent que le héros échoue à quelques-unes de ces épreuves avant de les surmonter toutes. Cela forge son caractère, le renforce et lui donne confiance en lui. 

Exemple

Dans Batman Begins, Bruce Wayne perd ses parents, endure d’interminables heures d’entraînement macabre et rencontre des adversaires redoutablement dangereux. Ces épreuves font finalement de Batman le héros d’envergure qu’il est devenu.  

7. La rencontre avec la déesse

C’est le moment de l’histoire où le héros se lie d’amitié avec un allié ou un guide. La personne ou l’entité aide le héros à poursuivre son voyage.

Exemple

Lorsque Buddy l’elfe quitte le pôle Nord pour la ville de New York, il est un poisson hors de l’eau, ou plus littéralement un elfe dans le monde réel. Personne dans le monde des humains ne le croit, pas plus qu’il ne croit à sa quête pour retrouver son père et l’endroit auquel il appartient. Jusqu’à ce que son demi-frère, Michael, et sa collègue Jovie deviennent ses alliés et l’aident à accomplir son voyage.  

8. La femme en tant que tentatrice

Dans cette étape, le héros est tenté d’abandonner sa mission. Bien qu’elle soit classiquement représentée par une femme parce que les héros originaux étaient des hommes tentés par la luxure, cette étape ne doit pas nécessairement être représentée par une femme, la tentation peut se manifester sous de nombreuses formes. 

Exemple

Dans Star Wars, Luke est tenté d’abandonner sa quête par la belle princesse Leia et le pouvoir de la Force. Son voyage symbolise le pouvoir de la tentation et la volonté d’un véritable héros.

9. L’expiation avec le Père

Cette étape représente un tournant majeur dans l’intrigue. C’est à ce moment que le héros est confronté au véritable but de son voyage. Tout ce qu’il a enduré jusqu’à présent a conduit le héros à ce moment de confrontation avec la personne ou l’entité qui détient le pouvoir qui régit sa vie. 

Exemple

Dans Harry Potter et la Coupe de Feu, le protagoniste, Harry, entre en contact direct avec son ennemi juré, Voldemort. Voldemort, qui a tué la famille de Harry et a accidentellement laissé une partie de lui-même en lui, élabore un plan pour se retrouver face à face avec le « garçon qui a vécu ». Jusqu’à ce moment, Harry ne sait pas à quel point ils sont liés tous les deux. Il apprend aussi la puissance considérable que Voldemort exerce encore sur lui. 

10. L’Apothéose

En raison de sa confrontation avec le « père » symbolique, le héros prend pleinement conscience de son pouvoir, de son but ou de ses compétences lors de l’apothéose ou du climax. Ce nouveau savoir est la clé de la réussite finale du héros.  

Exemple

Lors de leur rencontre dans la Coupe de Feu, Harry apprend qu’il est profondément lié à Voldemort. Ces nouvelles connaissances permettront finalement à Harry de vaincre le sorcier maléfique. 

11. L’atout ultime

Il s’agit de la dernière étape de la phase d’initiation. Au cours de cette phase, l’héroïne s’accomplit, en réalisant l’objectif qu’elle s’était fixé. Tout ce que l’héroïne a enduré l’a conduite à ce moment, à cette victoire. Souvent, cette réussite est représentée par l’acquisition d’un objet magique, un objet qui confère au héros l’immortalité ou une puissance extraordinaire. 

Exemple

Dans le roman pour jeunes adultes Un raccourci dans le temps, la protagoniste, Meg, réussit ce qu’elle s’était fixé, ramener son père. Les lunettes magiques de Mme Who permettent à Meg de traverser le portail pour le sauver. 

L’étape du retour

12. Le refus du retour

C’est le début de l’étape du retour du voyage du héros. Au cours de cette étape, le héros est désormais réticent à l’idée de retourner à la vie qu’il a connue avant. Le voyage les a changés et ils hésitent à retourner dans le monde dans lequel ils vivaient autrefois. 

Exemple

Dans les Chroniques de Narnia, les trois enfants Pevensie hésitent à retourner chez les humains, en proie à la guerre et à l’inconnu, après avoir aidé à sauver le monde magique de Narnia d’une reine maléfique.  

13. Le vol magique

Bien que le héros ait terminé sa quête, certaines puissances peuvent encore le poursuivre ou le chasser. Cette étape est l’occasion pour le héros de les éviter et de rentrer de son voyage.

Exemple

Dans le film d’horreur Poltergeist de Steven Spielberg sorti en 1982, la famille Freeling atteint le but de son voyage, à savoir ramener leur fille du royaume des esprits. Cependant, les poltergeists tentent une dernière fois d’enlever la petite fille. Au cours de cette ultime tentative, les parents Freeling s’échappent de leur maison en train d’imploser et sauvent leurs enfants des mauvais esprits dans une dernière fuite pour échapper au danger.  

14. Le sauvetage de l’extérieur

De la même manière que le héros a reçu l’aide de la « déesse » pendant la phase d’initiation, il reçoit l’aide d’un allié ou d’un guide pour rentrer chez lui en toute sécurité. 

Exemple

Dans le film éponyme de Disney, Moana est ramenée saine et sauve chez elle par le demi-dieu Maui, qui prend la forme d’un aigle pour la guider. 

15. Le franchissement du point de retour

Une fois de plus, le principe est exactement le même, le héros revient dans le monde ordinaire qu’il a laissé derrière lui. 

Exemple

Dans de nombreux films et bandes dessinées X-Men, Wolverine laisse généralement derrière lui les autres mutants et l’école du Professeur X pour retourner dans le monde banal des humains. C’est là qu’il a grandi et qu’il a appris à se débrouiller seul. Ainsi, après avoir sauvé le monde aux côtés de ses amis mutants, il passe souvent le point de retour dans la société ordinaire. 

16. Le maître des deux mondes

Le héros, ayant réussi sa quête, est désormais une personne différente. Elle peut se réhabituer au monde qu’elle a connu et s’épanouir dans cette nouvelle vie pleine de défis et d’aventures. 

Exemple

Dans Matrix, Neo manque de mourir avant d’être ressuscité par le baiser de Trinity. À l’issue de son voyage, Neo acquiert des pouvoirs dans les deux mondes, ce qui signifie qu’il peut à la fois observer et contrôler la Matrice.

17. La liberté de vivre

Dans cette dernière étape du voyage du héros, le protagoniste peut enfin vivre librement. En d’autres termes, le héros a accompli sa tâche, a échappé à un grave danger, a évité la mort, est devenu une meilleure personne et a gagné le droi de vivre confortablement et paisiblement.

Exemple

À la fin de Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl, Will Turner peut vivre heureux avec son grand amour Elizabeth Swan après avoir vaincu le capitaine Barbossa et son équipage maudit.  

Modèle de voyage du héros

Le monomythe de Campbell est représenté sous la forme d'un storyboard circulaire dans ce tableau du voyage du héros.
Le monomythe de Campbell est représenté sous la forme d’un storyboard circulaire dans ce tableau du voyage du héros.

Comment utiliser le voyage du héros à votre avantage

En raison de l’universalité du monomythe et de ses thèmes primitivement reconnaissables, on peut facilement l’adapter à sa propre écriture créative, et l’appliquer à sa propre vie ainsi qu’à son propre parcours. Campbell a conçu un ensemble complet et malléable de directives sur la façon d’écrire le voyage d’un héros. Les écrivains en herbe peuvent adapter ces étapes à leurs besoins et s’en servir comme guide pour créer une histoire véritablement épique. 

L’approche du monomythe de Campbell peut également être appliquée métaphoriquement au voyage spirituel, psychologique ou physique d’une personne. Le fait de pouvoir identifier les éléments du voyage du héros dans votre propre vie peut vous aider à voir les choses sous un jour nouveau, vous apportant ainsi soutien et conseils pendant une période de transformation.  

Créez votre propre voyage de héros !

L’élaboration d’un mémoire : Comment élaborer votre propre parcours de héros

Written By

Brighid Flynn

  • Click here to share on Twitter
  • Click here to share on Facebook
  • Click here to share on LinkedIn
  • Click here to share on Pinterest