Il existe de nombreuses formes de peinture, allant de la peinture acrylique à l’aquarelle en passant par la peinture à huile, et chacune ayant ses propres avantages et un ensemble de techniques spécifiques. Nous nous intéressons à présent, à la gouache, une peinture opaque à base d’eau qui  offre une infinité d’applications et vous permet de créer de très belles œuvres.  

Commençons tout d’abord par un rappel de ce qu’est la gouache et de ce qui la distingue des autres formes de peinture. Ensuite, nous vous présenterons les huit conseils de pro recueillis auprès des artistes en activité, qui vous aideront à éviter certaines des erreurs les plus courantes des débutants tout en perfectionnant vos compétences en peinture à la gouache.

Alors, qu’est-ce que la gouache ?

L’une des meilleures manières d’améliorer votre technique de la gouache consiste tout d’abord à bien l’appréhender. Pour répondre à cette question, nous avons contacté Kate Joy Stetson, une illustratrice et peintre basée à Lancaster, en Pennsylvanie, qui maîtrise parfaitement cette technique.

« La gouache est une peinture à l’eau, comme l’aquarelle, mais avec une charge pigmentaire et une opacité plus importantes. Je l’ai utilisée pour la première fois dans le cadre de mes études au Rhode Island School of Design (RISD), alors que j’avais une professeure très exigeante, spécialisée en graphisme. Elle adorait la gouache pour l’intensité de ses couleurs », nous disait  -elle.

Extrait du cours Gouache Illustration : Paint a Whimsical, Colorful Character avec Vanessa Gillings
Extrait du cours Gouache Illustration : Paint a Whimsical, Colorful Character avec Vanessa Gillings (Peindre un personnage fantaisiste et coloré avec Vanessa Gillings)

Après de nombreux essais et erreurs, Mme Stetson affirme qu’elle a vraiment appris à aimer la gouache pour sa flexibilité, étant donné qu’elle peut être diluée comme de l’aquarelle et même être remouillée après son durcissement en vue d’une utilisation ultérieure. Elle a également admiré sa capacité à recourir à des techniques d’illustration classiques.

« La gouache diffère de l’acrylique, qui est une autre peinture à l’eau, en ce sens qu’elle peut être remouillée comme l’aquarelle, ce qui n’est pas le cas de l’acrylique. La gouache est également plus sèche et plus collante au toucher, tandis que l’acrylique et l’huile peuvent être appliquées d’un coup de pinceau plus rapide », explique-t-elle. De plus, lorsque l’acrylique sèche, elle est assez brillante, alors que la gouache sèche de manière douce et mate, plus proche d’une peinture à l’aquarelle.

Le principal médium utilisé dans la gouache — qui, d’ailleurs, a une histoire riche qui remonte à plus de 600 ans — est un pigment naturel très proche de l’aquarelle. Les principales différences entre les deux consistent en ce que la gouache est constituée de particules de plus grande taille, de liants tels que la gomme arabique et la dextrine, et de charges blanches telles que la craie pour renforcer et opacifier sa consistance

Prêt pour une utilisation personnelle de la peinture à la gouache ? Voici quelques précieux conseils à suivre au moment de s’y mettre.

Ne confondez pas la gouache et l’aquarelle.

Certes, la gouache et l’aquarelle ont un certain nombre de points communs et de similitudes, mais il ne faut surtout pas les confondre pendant leur application.

« L’erreur la plus courante que font les gens lorsqu’ils utilisent la gouache pour la première fois est qu’ils s’en servent comme de l’aquarelle », explique Pooja Shah, un peintre basé à New York qui travaille avec des acryliques, de l’aquarelle, des empâtements et, bien sûr, de la gouache. « L’opacité est la principale caractéristique de la gouache, il faut donc utiliser la bonne quantité d’eau pour obtenir tant cette opacité que la finition mate. Une quantité trop importante d’eau lui confère un aspect d’aquarelle, et une quantité insuffisante peut provoquer des craquelures à la surface de la peinture après son séchage. »

Selon Shah, la consistance de la peinture est très importante. Elle doit être « comme de la crème qui coule facilement du pinceau. » Pas sûre de l’avoir bien compris ? Pas de panique. Trouver le mélange parfait de peinture et d’eau deviendra plus facile  à mesure que vous travaillerez avec ce médium.

Extrait du cours Beyond Watercolor : Learn to Paint with Gouache avec Leah Goren.
Extrait du cours Beyond Watercolor : Learn to Paint with Gouache avec Leah Goren.

Réalisez des palettes de couleurs et des échantillons pour toutes vos peintures.

Il est facile de s’enthousiasmer et de vouloir faire passer sa peinture de gouache de la palette à la toile, mais créer des nuanciers à l’avance sera bénéfique pour votre flux de travail et votre bourse.

« Réalisez des tests avec vos couleurs avant de les utiliser, en créant notamment des palettes de teintes, qui sont des mélanges de couleurs avec du blanc, et des nuances, qui sont des mélanges de couleurs avec du noir, afin de pouvoir vous y référer [pendant votre travail de peinture] », conseille Stetson. « La gouache est chère et parfois impitoyable, c’est pourquoi tester vos couleurs vous aide à planifier tout travail futur, dans la mesure où vous saurez comment produire la couleur souhaitée. »

Si vous utilisez la couleur sortie directement du tube sans la nuancer ou la teinter, il est très probable que vous ne soyez pas en train de sécher la couleur exacte. Shah fait remarquer que les teintes foncées de la gouache ont tendance à devenir un peu plus claires après avoir séché, tandis que les teintes claires peuvent paraître plus sombres que prévu. C’est comme si vous achetiez des échantillons de peinture avant de peindre toute votre maison ou que vous observiez des échantillons de vernis à ongles avant d’en choisir une couleur pour votre manucure.

Optez pour des pinceaux synthétiques

Quoi que cela puisse sembler contre-intuitif  (le naturel est mieux, n’est-ce pas ?), Shah affirme que les pinceaux synthétiques sont mieux adaptés à la peinture de gouache que les pinceaux en poils naturels. Elle précise que : « la capacité de rétention d’eau du pinceau en poils synthétiques est inférieure à celle du pinceau en poils naturels. [En utilisant du synthétique], on peut non seulement mieux contrôler la quantité d’eau ajoutée à la peinture, mais également éviter les traces. »

Extrait du cours Botanical Illustration: Paint a Colorful Garden with Watercolor and Gouache avec Sara Boccaccini Meadows
Extrait du cours Botanical Illustration: Paint a Colorful Garden with Watercolor and Gouache avec Sara Boccaccini Meadows

Commencez par une petite échelle

Tout le monde doit commencer quelque part, et les artistes avec qui nous nous sommes entretenus nous ont recommandé de commencer par un projet de petite envergure et une palette de couleurs limitée pour vos premières peintures. En vous en tenant à trois ou cinq teintes plutôt qu’à l’ensemble du spectre, vous pouvez réduire le risque de vous retrouver avec des couleurs confuses sur votre toile. Ils ont également recommandé de choisir des projets de peinture assez faciles pour les rendre amusants et accessibles. Vous ne voudrez pas vous exposer à l’épuisement ou à la frustration dès vos premiers projets.

Lorsque l’on est débutant, il est toujours préférable de commencer par la peinture fraîche.

L’une des choses les plus intéressantes (à lire : très pratique) en matière de gouache est que même lorsque la peinture sèche dans votre palette, vous pouvez la réactiver avec une ou deux gouttes d’eau. (En effet, vous pouvez également réactiver tout un tube desséché avec un peu de glycérine et de l’eau). Toutefois, nos artistes professionnels recommandent aux débutants de s’en tenir à la peinture fraîche, directement sortie du tube, pour leurs premières peintures.

On peut soutenir que la difficulté principale en matière de peinture à la gouache réside dans l’obtention d’une bonne consistance. En utilisant uniquement de la peinture fraîche plutôt que de la peinture réactivée, vos peintures auront une consistance plus régulière. En général, une fois que vous avez maîtrisé les peintures de gouache, vous pouvez commencer à vous amuser avec la consistance de la peinture réhydratée.

Donnez à la couche de base le temps de sécher avant de continuer le travail.

« Lorsque vous travaillez avec plusieurs couches de gouache, assurez-vous toujours que la couche de base soit complètement sèche [avant de passer à une nouvelle couche] », précise Shah. « Il s’agit là d’un point important car la gouache est facilement réactivée avec de l’eau, ce qui fait que si la couche de base n’a pas complètement séché, la couche suivante déteindra dans la couche de base, créant ainsi des couleurs boueuses. » Le séchage ne prend que quelques minutes.

M. Shah affirme également qu’un autre moyen d’éviter tout risque de boue est d’utiliser un liant acrylique pour fixer la couche de base, quoique cela puisse réduire le fini mat de la peinture.

Extrait du cours
Extrait du cours Beyond Watercolor : Learn to Paint with Gouache avec Leah Goren.

Appliquez la peinture et les couches lentement et en douceur

La gouache exige une technique méthodique et minutieuse afin de créer le plus beau résultat final.

« La peinture à la gouache est lente et pleine de texture. Pour la couche de base, tracez de grands blocs de couleur avant de les remplir. Ces couches de base laissent un bord surélevé qui permet de bloquer facilement les couleurs », déclare Shah. « Pour les couches suivantes, allez plus lentement dans votre application, car les couches inférieures se fondront dans la couleur supérieure. La peinture de la deuxième couche au-dessus de la gouache est tout aussi riche en texture et s’apparente presque à la sensation de la langue d’un chat »

Quelques bonnes règles pratiques en matière de couches consistent à travailler des couleurs claires aux couleurs foncées (vous pouvez plus facilement peindre un sujet foncé sur du clair plutôt que l’inverse), ainsi que de la consistance la plus fine à la plus épaisse. Il est également préférable de commencer par peindre des formes plus grandes, puis des formes plus petites au-dessus, afin de laisser transparaître les couches inférieures des couleurs et des motifs. On dirait que votre peinture se précise lentement à mesure que vous vous rapprochez de la fin.

Pensez à protéger votre chef-d’œuvre

Stetson insiste sur l’importance de protéger votre peinture à la gouache, qu’elle soit à moitié terminée ou prête à être accrochée. Elle déclare que « tout comme l’aquarelle, la gouache peut être détruite par la moindre goutte d’eau. Vous pouvez utiliser un fixateur en spray pour la protéger un peu, toutefois, rien ne la protégera absolument sans altérer certaines de ses propriétés. »

La meilleure des protections Un cadre en verre de qualité, qui complétera parfaitement votre tableau, quel que soit l’endroit où vous déciderez de le faire valoir.

Tirez le meilleur parti de votre gouache

Aventures à la gouache : Techniques de peinture et de création de motifs avec Kate Cooke


Souhaitez-vous en savoir plus sur la gouache ? Skillshare propose Des dizaines de cours pour vous aider à démarrer.

Image de couverture : extrait du cours Botanical Illustration: Paint a Colorful Garden with Watercolor and Gouache avec Sara Boccaccini Meadows

Written By

Wendy Rose Gould

  • Click here to share on Twitter
  • Click here to share on Facebook
  • Click here to share on LinkedIn
  • Click here to share on Pinterest