Lorsqu’il est bien écrit, un sketch devient une magie de la comédie qui se révèle à vos yeux de manière fluide et sans effort. Le processus d’écriture d’un sketch autobiographique ou d’un personnage de sketch n’a pourtant rien de magique : il repose sur une structure. 

Que vous appreniez comment écrire un sketch pour les planches, la télévision, YouTube, voire TikTok, l’essentiel est le même pour toutes les applications : isoler votre propre voix et ce que vous trouvez drôle, associer ces idées dans un format défini mais flexible, puis répéter, répéter et encore répéter. 

C’est la base que beaucoup d’humoristes suivent, des Monty Python au Saturday Night Live en passant par CollegeHumor, Upright Citizens Brigade et Key & Peele. Le plus beau dans tout ça ? Elle est également à votre portée. Lisez ce qui suit pour faire le plein de trucs et d’astuces sur l’écriture et la présentation de votre propre sketch, voire de tout un spectacle comique.

Qu’est qu’un sketch écrit ?

Un sketch est un écrit qui dure généralement entre deux à cinq minutes et dont l’objectif est de faire rire le public. Il existe autant de sketchs différents qu’il existe d’humoristes, mais en règle générale, les sketches entrent dans deux catégories : l’autobiographie et la parodie.

Les sketchs autobiographiques se fondent sur l’humour que vous pouvez trouver d’une situation ou du caractère d’une personne, soit que vous avez observé soit que vous avez vous-même vécu, et dont vous avez exacerbé le caractère comique. Les sketchs de parodie quant à eux se servent de contenu populaire existant comme les chansons, les films ou les séries télé.  

11 exemples de sketchs hilarants

Lorsque vous débutez dans l’écriture d’un sketch, la meilleure manière d’apprendre les bases est de regarder les spectacles comiques qui existent déjà et qui vous parlent. Voici quelques exemples populaires (et hilarants) :

  1. Saturday Night Live
  2. Key & Peele
  3. CollegeHumor
  4. I Think You Should Leave
  5. Astronomy Club: The Sketch Show
  6. Portlandia
  7. Monty Python
  8. Black Lady Sketch Show
  9. Inside Amy Schumer
  10. Upright Citizens Brigade
  11. The Eric Andre Show
  12. Sesame Street (oui, sérieusement !)

En écoutant ces sketchs, notez les moments lors desquels vous riez et essayez de décomposer ce que vous avez trouvé amusant au juste. Est-ce l’exagération d’un personnage ? Un jeu de mots ? Un acte ou un geste comique ? Une phrase ou une action inattendue ? En faisant ce travail, vous définirez avec précision ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas en matière d’humour et vous aurez un guide qui vous indiquera pas où commencer lorsqu’il sera temps de coucher vos idées sur le papier.

Comment écrire un sketch

Au cours de votre travail de recherche, vous découvrirez qu’il existe des sketchs de toutes formes et de toutes longueurs. Or, lorsqu’il s’agit d’écrire votre premier sketch, nous allons commencer par les bases. Il s’agira d’un sketch autobiographique de deux minutes sur deux personnes qui se déroulera dans un lieu simple et qui se concentrera sur un seul élément comique : la répétition d’un comportement inhabituel. Simple comme bonjour !

Étape 1 : le brainstorming

Commencez par une situation inspirée de votre vie réelle qui vous a frappé d’une manière ou d’un autre. Peut-être que sur le moment, cette situation vous a fait rire, vous a rendu perplexe ou peut-être encore qu’elle vous a poussé à vous en plaindre à quelqu’un. (Ayez toujours un carnet de notes ou une appli de prise de note avec vous pour pouvoir jeter vos idées sur le vif.) Essayez d’isoler ce qui a rendu la situation si singulière à vos yeux, il s’agira du noyau d‘idée que vous allez explorer dans le sketch.

Prenons par exemple le sketch en anglais « High-Stakes Ice Breaker Questions » de Tao Yang, un ancien de CollegeHumor, ce sketch a fait partie d’une série qui lui a valu d’être embauché chez CH.

Ce sketch s’inspire d’une expérience de la vie réelle que Tao a vécue lors d’un entretien d’embauche : l’un des candidats a du répondre à des questions simples sur le softball alors que Tao a eu l’impression de devoir répondre à des questions bien plus difficiles. C’était un petit moment comme un autre, personne n’a même relevé quoi que ce soit à ce sujet sur le moment, mais il a tout de même mis l’expérience de côté, comme source d’idée.

Étape 2 : développez votre postulat

Prenez ce noyau d’idée et développez-le pour en faire ce qu’on appelle un postulat. La manière la plus simple de procéder est de le formuler comme une question de « et si ? » Par exemple :

« Et si un candidat doit répondre à des questions sensiblement plus difficiles qu’un autre lors d’un entretien d’embauche ? » 

Cette question devient alors le fil conducteur de la scène et vous pouvez alors mettre en place des moments qui activent ou « jouent » votre postulat en répondant à votre question « et si » de manière progressive et créative. 

Tout d’abord, notez toutes les idées connexes auxquelles vous pouvez penser : les questions qui pourraient être posées aux deux personnages, les éléments avec lesquels votre personnage peut interagir au bureau, les récompenses potentielles pour chaque bonne réponse et les conséquences pour chaque mauvaise réponse. Essayez d’en dégager un minimum de 10, mais notez toutes celles qui vous passent pas la tête, car vous n’allez pas toutes les utiliser. Pour l’instant, nous explorons le monde des possibilités au sein de votre postulat.

Étape 3 : les grandes lignes

Une fois que vous avez votre liste d’éléments, choisissez vos favoris et organisez-les du plus petit au plus grand. Dans « High-Stakes Ice Breaker Questions », le premier élément introduit est le fait que les questions posées à Tao viennent d’une boîte effrayante alors que les questions posées à Lily viennent d’une boîte décorée de stickers et dans l’élément final du sketch, Tao reçoit un pistolet et on lui demande de tirer. Entre le premier et le dernier élément, le sketch est composé d’une série d’autres éléments qui évoluent peu à peu vers le point culminant du sketch.

Pour un sketch de deux minutes, vous devriez posséder au moins trois éléments de sketchs, idéalement entre cinq et sept avec des moments de repos entre eux lors desquels vous renforcez la réalité de base. 

Notez également que la scène ne passe pas directement au comportement inhabituel. Tout d’abord, nous découvrons le qui/quoi/où : les bureaux de CollegeHumor, où deux nouveaux acteurs aspirants sont présentés à leurs collègues. Sans cette introduction, il n’y a aucun élément à exploiter pour jouer le postulat. Assurez-vous donc d’écrire quelques lignes (pas plus d’une demi-page) pour présenter le contexte du sketch à votre public. 

Marshall Rimmer
Marshall Rimmer, instructeur Skillshare et cinéaste, explique comment formater un sketch à l’aide du programme Final Draft. 

Étape 4 : complétez avec le dialogue

Au cours de la phase des grandes lignes, la structure de votre sketch peut être moins stricte, mais il est maintenant temps de combler ce qu’il manque. Passons à la description de l’environnement, au nom de vos personnages, à la description de leur voix et de leur personnalité

Si vous avez laissé des notes du style [ajouter une blague ici], ce qui est une partie tout à fait respectable du processus d’écriture, il est l’heure, vous savez, d’ajouter une blague ici. Dans un sketch court comme celui de deux minutes que vous êtes en train d’écrire, essayez de faire rire toutes les 15 secondes environ, avec vos éléments de poids placés à la fin pour servir de conclusion.

Étape 5 : l’édition et les finitions

Assurez-vous de terminer votre brouillon avant de commencer à l’ajuster, sinon, vous allez finir par tourner en rond et ne rien terminer. Une fois votre brouillon rédigé, lisez le sketch à voix haute plusieurs fois, concentrez-vous sur des points comme le débit, les phrases marrantes et la fluidité de votre dialogue à chaque répétition.

Cette étape permet de tout contrôler des fautes d’orthographe à l’organisation des différents éléments du sketch. Vous pouvez même les modifier complètement si vous êtes soudainement inspiré par une élément qui pourrait encore améliorer votre sketch.

Comment créer votre propre spectacle comique

Si vous avez suivi les instructions ci-dessus, félicitations : vous avez un sketch entre vos mains ! C’est bien joli, mais que pouvez-vous en faire ? La réponse à cette question est plutôt simple : écrivez toute une série de sketchs, puis trouvez-leur ou choisissez-leur des éléments en commun pour créer le fil rouge d’un spectacle cohérent.

Vous pouvez suivre un même personnage dans différentes situations, explorer différentes zones d’une même lieu, explorer un thème unique comme l’impatience ou le premier rendez-vous ou vous pouvez parodier une série de contenu déjà existant. 

Ou, soyons honnêtes, rien de tout cela ! Il n’y a pas de limites, tout dépend de vos propres préférences et de ce sur quoi vous souhaitez écrire. Tant que vous pouvez répondre à la question « Pourquoi ces sketch sont-ils regroupés ? », vous êtes sur la bonne voie.

Comment vendre votre spectacle humoristique

La meilleure manière de vendre votre spectacle est d’en faire vous-même la promotion en trouvant un point de vue et une voix unique. Lorsque vous commencez, votre travail ressemblera probablement beaucoup aux types de sketchs que vous aimez déjà. C’est tout à fait naturel et la plupart des gens ont besoin de passer par-là plutôt que de s’en détourner. Ne volez pas ouvertement des idées, empruntez des styles tandis que vous cherchez votre propre voix. 

La deuxième étape est de commencer à mettre en place des choses. Travailler avec un agent qui peut faire circuler votre travail est une avantage non négligeable, mais vous n’avez pas besoin d’attendre la permission de qui que ce soit pour commencer à créer quelque chose. Utilisez des plateformes comme YouTube, Facebook, Vimeo, Instagram, ou TikTok pour attirer l’intérêt sur vos sketchs. Ainsi, si une occasion se présente, vous aurez déjà beaucoup de matériel à présenter à la partie intéressée. Que cette partie finisse par dire oui ou non à votre projet, vous obtiendrez au moins des retours utiles qui vous aiderons à préparer votre prochaine session de lancement.

Vous voulez conquérir l’Internet ?

Apprenez à écrire des sketchs comiques

Rédigé par :

Alexis Rhiannon