Si vous débutez tout juste dans l’animation, vous vous sentez peut-être un peu perdu. C’est normal. Une bonne animation nécessite de nombreuses compétences, à commencer par des talents d’illustrateur, qui vous permettront de produire un mouvement réaliste. Mais vous devez aussi apprendre à maîtriser les logiciels d’animation. 

Heureusement, il existe de nombreuses astuces, techniques et tactiques qui vous aideront à progresser rapidement. Vous trouverez ci-dessous les fondements les plus importants à maîtriser, ainsi que des méthodes simples pour vous exercer. 

12 conseils et astuces pour maîtriser l’animation

Pour apprendre l’animation, il est absolument essentiel de maîtriser les 12 principes classiques, souvent appelés la « Bible de l’animation ». En général, si une animation est mauvaise, c’est qu’elle ne les respecte pas. 

Découvrez ces principes ci-dessous et apprenez à les intégrer dans votre travail.

1. Utilisez la compression et l’étirement pour éviter les mouvements rigides

ballon animé
Exemple de compression et d’étirement en animation.

La compression et l’étirement d’un objet en mouvement peuvent donner l’illusion de la flexibilité et de la vie. Elles donnent aussi des informations sur la dureté ou la mollesse de l’objet (les objets mous doivent être davantage comprimés et étirés). Si vos animations semblent trop rigides, essayez d’augmenter la compression et l’étirement du mouvement. L’effet devrait sembler plus naturel.

2. Ajoutez de l’anticipation à votre mouvement

ballon animé
Exemple d’anticipation en animation.

Un objet se met rarement à bouger tout seul. Sa mise en action résulte généralement d’un mouvement préparatoire dans la direction opposée. Prenons l’exemple d’une balle qu’on jette : on tire le bras vers l’arrière avant de le propulser vers l’avant. L’anticipation donne au spectateur un indice de la suite et évite que le mouvement semble ne sortir de nulle part. 

3. Veillez à la continuité de tous les mouvements

rectangle animé
Exemple de continuité en animation.

Si l’anticipation concerne le début du mouvement, la continuité et le chevauchement portent sur sa fin. L’arrêt d’un objet est rarement soudain. L’ajout d’un petit mouvement après la fin de l’action principale offre un rendu plus réaliste.

4. Recourez à une trajectoire arquée pour donner un mouvement naturel

cercle rebondissant
Exemple de trajectoires arquées en animation

Dans la nature, presque rien ne se déplace en ligne droite. Essayez d’agiter la main ou de bouger votre bras : vous verrez que leur trajectoire est arquée ; subtilement, mais arquée. Si vous avez l’impression que vos animations ont un problème, essayez d’adoucir la trajectoire du mouvement en l’arquant.

5. Ralentissement en début et en fin de mouvement

cercle animé
Exemple de ralentissement en début et en fin de mouvement en animation.

Quand un objet bouge, il n’entre pas en mouvement à pleine vitesse, et il ne conserve pas non plus tout le temps la même vitesse. C’est un écueil qu’une bonne animation sait éviter. On reproduit donc une accélération et une décélération naturelles en ajoutant des images en début et en fin de mouvement. 

6. Donner du tempo en jouant sur le nombre d’images

cercle animé
Exemple de tempo en animation.

Si vous vous demandez comment gagner en fluidité, faites attention au tempo, autre principe de l’animation. Le tempo fai référence au nombre d’images utilisées pour votre action et l’intervalles entre ces images. En jouant sur le nombre d’images, on peut ajuster la perception de la vitesse, du poids et de la fluidité d’une animation. En général, on alterne plusieurs tempos pour rendre une animation plus intéressante et réaliste.

7. Insérez une action secondaire

carrés animés
Exemple d’action secondaire en animation.

Les actions secondaires sont tous les mouvements qui ne sont pas essentiels, mais qui contribuent au mouvement principal et renforcent la dimension de la scène. Si vos animations semblent plates, essayez d’ajouter une action secondaire. 

8. N’ayez pas peur d’exagérer votre mouvement

carré mangeant un autre carré
Exemple d’exagération en animation.

Si le but principal d’une animation est de créer un mouvement réaliste, une bonne animation recourt souvent à l’exagération. Certaines actions sont trop subtiles au point de passer totalement inaperçues du public. Si vous voulez mettre un événement en valeur, ou ajouter un effet dramatique, essayez donc de ne pas être trop réaliste.

9. Soulignez les éléments les plus importants.

animation de projecteur
Exemple de mise en relief en animation.

La mise en relief a pour but de diriger l’attention vers les éléments les plus importants d’une scène. Si vous avez l’impression que le spectateur ne sait pas sur quoi se concentrer dans votre animation, essayez d’ajouter de petits mouvements ou d’autres éléments visuels pour attirer son attention. 

10. Choisissez la bonne stratégie d’animation pour votre scène

cercle animé
Exemple de toute l’action d’un coup et de partie par partie en animation.

Il existe différentes techniques pour animer image par image : toute l’action d’un coup consiste à commencer au début de l’action et à animer image par image, tandis que partie par partie consiste à dessiner les éléments clés, le début et la fin du mouvement et de remplir les espaces (intervalles). 

Choisissez le processus le plus adapté à votre animation. D’après Johannes Fast, spécialiste de l’animation et enseignant sur Skillshare, toute l’action d’un coup est le « processus idéal pour les mouvements organiques, comme la fumée, ou un feu, parce qu’il rend l’animation plus dynamique et aléatoire », tandis que « partie par partie convient à l’animation d’un personnage qui passe par différentes poses clés tout au long de la scène ».

11. Veillez à la qualité de vos dessins et à leur réalisme dans l’espace

cube animé
Exemple de dessin en perspective en animation

Les dessins en perspective sont l’un des ressorts les plus essentiels en animation 2D. Même si vous représentez les objets en deux dimensions seulement, vous devez donner une impression de profondeur. Exercez-vous à dessiner en 3D en prêtant attention au volume, au poids et à l’équilibre de tous les éléments de votre animation pour la rendre plus réaliste.

12. Donnez du charisme à vos animations

cube animé
Exemple de charisme en animation.

Quand on débute en animation, on a tendance à se perdre dans les aspects techniques. C’est la raison d’être de ce dernier principe : il faut veiller à captiver le public en ajoutant de la beauté, de la variété, ou même un côté ludique à votre œuvre.

Mettez les principes en pratique

Principes de l’animation : L’art du mouvement attirant pour les débutants

9 façons d’améliorer vos animations

Si vous êtes complètement perdu et que vous vous demandez comment améliorer vos animations, pas de panique ! Il existe de nombreuses méthodes simples et amusantes pour y parvenir. 

  1. Étudiez le mouvement dans la réalité : si vous avez du mal à donner un côté réaliste à votre animation, étudiez la façon dont il se produirait dans la vraie vie. Pour cela, vous pouvez vous aider de vidéos YouTube, vous enregistrer en train de réaliser cette action ou prêter attention à la demarche d’une personne, au mouvement d’un animal ou d’un objet.
  2. Entraînez–vous en pratiquant des exercices classiques : des exercices simples comme l’animation d’un objet qui rebondit ou d’un cycle de marche sont de bons exemples pour apprendre les bases sans se perdre dans les détails.
  3. Étudiez d’autres animations : prêtez attention aux détails et cherchez à comprendre pourquoi ces animations fonctionnent. (Conseil de pro : vous pouvez ralentir la vitesse de lecture sur YouTube, ou mettre la vidéo en pause et appuyer sur la touche « . » pour avancer image par image.
  4. Copiez les autres animations : allez encore plus loin et tentez d’imiter les autres animateurs. Ne tombez pas dans le piège du plagiat en vous faisant passer pour l’auteur. La technique de la copie reste néanmoins un excellent moyen de s’améliorer.
  5. Trouvez un logiciel facile à maîtriser : After Effects pouvant nécessiter un long temps d’apprentissage, il peut être judicieux de se tourner vers un bon logiciel d’animation pour débutants, sur lequel vous pourrez accquérir des bases solides avant de mettre vos compétences à l’épreuve sur Adobe After Effects.
  6. Commencez par un GIF : les GIF animés ne contiennent que quelques images. La création de votre propre GIF est donc un excellent moyen de vous initier au monde de l’animation. 
  7. Apprenez à dessiner pour l’animation : si vous souhaitez animer vos propres dessins, facilitez-vous la vie en apprenant à illustrer pour l’animation.
  8. Suivez d’autres animateurs : en suivant d’autres animateurs sur Instagram ou toute autre plateforme en ligne, vous trouverez une source intarissable d’inspiration et de nouvelles idées pour améliorer votre travail. 
  9. Acceptez l’échec : l’animation est une discipline difficile. Il est parfaitement normal d’échouer au début. N’oubliez pas que tous les grands noms de l’animation ont commencé au même niveau que vous. Apprenez de vos erreurs et continuez à vous entraîner.

Apprenez Adobe After Effects

Le guide du débutant pour After Effects

Written By

Erin Greenawald

  • Click here to share on Twitter
  • Click here to share on Facebook
  • Click here to share on LinkedIn
  • Click here to share on Pinterest