Qu’est-ce que les Simpsons, le Canard enchaîné et La Ferme des animaux de George Orwell ont en commun ? Ce sont tous des exemples de satire, une astuce littéraire qui utilise l’humour pour donner un point de vue plus étendu sur la nature humaine et la société moderne.

Bien qu’il soit facile d’en trouver des exemples, il est peut-être moins facile de trouver une définition claire et concise. En effet, il existe une grande variété de genres, de types et de techniques, ainsi qu’une longue histoire remplie d’écrivains, de cinéastes, de commentateurs politiques et d’autres personnalités de la culture populaire qui ont utilisé la satire à leurs propres fins. 

Cependant, une fois que vous comprenez de quoi il s’agit, vous commencez à comprendre pourquoi elle est si efficace. Vous devenez également plus habile pour l’utiliser vous-même, dans des ouvrages publiés ou dans la conversation quotidienne.

De l’origine de la satire aux techniques courantes, voici ce que vous devez savoir pour maîtriser cette astuce littéraire et l’utiliser pour renforcer vos arguments et vos perspectives.

Liens rapides

Qu’est-ce que la satire ?

Commençons par une définition simple.

La satire est l’utilisation de l’humour pour faire une déclaration négative sur une personne, une société ou une question politique. Elle utilise souvent des hyperboles, des exagérations, des parodies, l’ironie ou le ridicule, et se trouve dans différents types de supports, notamment dans la littérature et les arts de la scène.

Alors, comment discerner la différence entre la satire et l’humour général ? Il s’agit entièrement du message qui est envoyé. Lorsque l’humour est utilisé pour se moquer de quelqu’un ou de quelque chose ou pour mettre en évidence certaines maux de la société, il est probable que l’auteur ne cherche pas simplement à vous faire rire.

Origine de la satire

En matière d’outils stylistiques, la satire n’est pas seulement l’un des plus efficaces, mais également l’un des plus anciens. Son origine peut être tracée jusqu’à l’Égypte antique et à un ouvrage de littérature égyptienne appelé L’Enseignement de Khéty, ou La Satire des métiers. L’ouvrage, écrit entre 2025 et 1700 avant Jésus-Christ, utilise l’exagération pour dresser une image négative de divers métiers. 

La Satire des métiers était censée être purement informative, mais lorsqu’on arrive à la Grèce antique, nous commençons à la voir dans la littérature, la comédie ancienne d’Aristophane étant souvent citée comme un premier exemple. Le mot lui-même vient du latin « satur », plus spécifiquement de l’expression « lanx satura », qui signifie « un plat rempli de nombreux types de fruits ». Les anciens satiristes romains utilisaient le terme dans le même sens que nous le faisons aujourd’hui, bien que ce ne soit qu’au XVIe siècle que le mot ait trouvé sa place dans le vocabulaire anglais.

Exemples de satire

La recherche d’exemples est un excellent moyen de se familiariser avec le concept. Voici certaines de ses utilisations les plus célèbres dans la littérature et la poésie, avec plusieurs œuvres qui illustrent son utilisation et qui font référence dans l’écriture.

La satire dans la littérature

Les livres n’ont pas nécessairement besoin d’être ouvertement drôles pour être considérés comme satiriques. La satire littéraire possède souvent différents niveaux et présente des thèmes qui ne sont pas toujours évidents en première lecture. Et, bien que vous la trouviez plus probablement dans les ouvrages de fiction que dans les ouvrages généraux, des livres de tous genres peuvent l’utiliser comme moyen de critiquer certains sujets, parfois de manière subtile, et parfois de manière pas très subtile.

Catch 22, de Joseph Heller (1961)

Ce roman satirique juxtapose l’humour à la tragédie et à l’inhumanité de la guerre pour créer un ouvrage qui possède la capacité presque troublante de faire rire et grimacer le lecteur en même temps. Il existe également de nombreuses satires religieuses, notamment concernant l’aumônier de l’escadrille, qui perd progressivement sa foi au cours de l’histoire.

Alice au pays des merveilles, de Lewis Carroll (1865)

Surtout connu pour son adaptation insolite par Disney, Alice au pays des merveilles est en fait une satire de la corruption et de l’hypocrisie de l’Angleterre victorienne. Alice rencontre constamment des personnages fantastiques qui la fustigent pour son manque d’adhérence à l’étiquette de l’époque, et le livre lui-même est considéré comme une satire parodique de la littérature pour enfants.

American Psycho, de Bret Easton Ellis (1991)

Patrick Bateman, le protagoniste violent d’American Psycho, est lui-même un exemple de satire par exagération. Bien que le roman soit légitimement très sombre, Bateman est une représentation presque risible de la culture Yuppie des années 1980, dont le comportement est délibérément porté à l’extrême et qui ne subit aucune conséquence grave pour ses actions.

La satire dans la poésie

La satire poétique est depuis longtemps utilisée comme outil pour subvertir les coutumes contemporaines et faire des déclarations puissantes mais voilées sur le monde. Comme dans les exemples de littérature satirique, la satire dans la poésie n’est pas toujours évidente, mais une fois que vous savez ce que vous recherchez, il est plus facile de comprendre pourquoi les poètes ont utilisé ses techniques pour tourner en dérision les réalités sociales ou politiques de leur époque.

La Dunciade, d’Alexander Pope (1728-1743)

La Dunciade de Pope est une parodie satirique qui se moque de ce qu’il considérait comme les œuvres épiques ternes et exagérément compliquées de l’antiquité. Il présente son argument dans le texte et dans la forme, en s’étendant sur trois livres distincts dans un clin d’œil direct, mais notoirement satirique, aux vers héroïques.

Resumé, de Dorothy Parker (1937)

La nature sombre du célèbre poème de Parker, qui offre une courte liste des différents moyens de mettre fin à sa propre vie, est indéniable. À la fin, Parker utilise la satire par renversement pour surprendre le lecteur avec un message d’espoir inattendu, en déclarant « Autant vivre » après avoir indiqué comment chaque méthode pourrait causer des dommages.

Trois types de satire

Il existe trois types de satire, chacun d’eux différant des autres de manière importante dans le ton. Lorsque vous examinez des œuvres de littérature, de poésie, de cinéma et autres, vous constatez généralement qu’elles tombent dans un type bien défini, au lieu d’un tissage de plusieurs types différents. (C’est pourquoi, par exemple, une série télévisée comme South Park et un livre comme Don Quixote peuvent tous deux être considérés comme des satires, alors qu’ils ont très peu de choses en commun.)

1. Satire horatienne

C’est la forme la plus légère et il est généralement clair que l’auteur essaie d’être drôle. The Colbert Report, dans lequel des actualités étaient utilisées pour rire de sujets et de personnalités politiques, en est un exemple.

2. Satire juvénalienne

Les choses prennent un tour plus sombre avec la satire juvénalienne qui est aussi notoire pour ses connotations sombres que les ouvrages horatiens le sont pour leur humour. Vous trouverez de la colère, de l’outrage et de l’indignation dans les ouvrages juvénaliens, comme en témoigne L’Orange mécanique d’Anthony Burgess, publié 1962, qui présente un groupe de jeunes qui se tournent vers la violence pour combattre leur propre impuissance dans la société.

3. Satire ménippée

La satire ménippée tombe quelque part entre les deux autres types et peut être humoristique ou sombre, en fonction de l’intention de l’auteur. Ce qui la caractérise le plus est l’utilisation d’une moquerie douce pour porter un jugement moral sur des idées, plutôt que sur des personnes spécifiques. Saturday Night Live en est un bon exemple, tout comme Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll que nous avons mentionné précédemment.

Faire forte impression dès le début

Bases de l’écriture créative : écrire des scènes d’ouverture qui se distinguent

Différents genres de satire

Lorsque nous parlons des différents genres, nous parlons vraiment de différents types de commentaires. Il ne s’agit pas tant du format général de l’ouvrage (fiction ou non, satire littéraire ou poétique, etc.), mais de la déclaration qui la sous-tend et de l’argument que l’auteur tente d’apporter.

Satire politique

Nous pouvons probablement supposer que la satire a été utilisée pour se moquer des dirigeants politiques depuis qu’ils existent. La satire politique expose l’hypocrisie et l’inégalité dans les systèmes politiques. Elle permet également de se moquer des dirigeants d’une manière ludique mais pointue. Comme nous l’avons mentionné plus haut, The Colbert Report en était un exemple, ainsi que son homologue libéral, The Daily Show.

Satire d’actualité

Ils n’est pas nécessaire que les actualités soient réelles pour offrir des commentaires légitimes sur l’état de notre société. Prenez par exemple des publications de « fausses nouvelles » comme Le Canard enchaîné et Reductress, qui présentent des histoires parodiques conçues pour ressembler étroitement aux actualités réelles. L’objectif n’est pas de faire croire à quiconque que les histoires sont réelles, mais d’utiliser l’humour pour blaguer sur des thèmes contemporains. Cela se fait en présentant de faux récits sur de vrais sujets et des histoires complètement fictives du début à la fin.

Satire religieuse

Se prononcer contre la religion a été (et demeure) une entreprise dangereuse à plusieurs périodes et à de nombreux endroits. Un moyen de contourner ce danger a été d’utiliser la satire comme moyen de commenter et de discuter des mérites de la religion sans le faire ouvertement. Cela ne veut pas dire que la satire religieuse utilise la subversion pour masquer le message, mais qu’elle apporte une touche plus légère et plus agréable à la discussion, même lorsque le commentaire lui-même est assez mordant.

Les exemples comprennent la comédie musicale Le Livre de Mormon, le roman satirique L’Agneau de Christopher Moore, et le personnage de Ned Flanders dans Les Simpsons, chacun d’eux adoptant une approche légèrement unique pour ridiculiser les institutions et croyances religieuses.

Techniques de satire à utiliser dans l’écriture

Tout le monde peut utiliser des techniques satiriques pour critiquer les problèmes moraux, sociaux et politiques du jour. Si vous souhaitez explorer la satire dans votre propre écriture, voici certaines techniques que vous pouvez essayer, chacune pouvant vous aider à faire une puissante déclaration d’une manière moins directe (mais pas moins efficace).

Exagération 

La satire par exagération crée en quelque sorte la caricature verbale d’une personne ou d’un sujet, en utilisant des artifices comme l’hyperbole et la surreprésentation pour faire ressortir ses défauts. Et elle n’a pas besoin d’être subtile. Essayez cette technique en prenant votre sujet et en l’exagérant autant que possible, en vous concentrant particulièrement sur les aspects les plus dignes de dérision.

Retournement 

Dans un retournement, vous inversez ce qui est attendu du script pour mettre à jour l’absurdité de quelque chose. La satire par renversement peut prendre la forme d’une fourmilière remplie d’êtres humains minuscules, ou d’un chien qui promène son maître en laisse, plutôt que l’inverse.

Incongruité 

L’incongruité est une technique satirique dans laquelle deux choses qui semblent directement opposées sont réunies, ou dans laquelle quelque chose n’est clairement pas à sa place. Un exemple de satire par incongruité serait un bébé qui mène une réunion de conseil d’administration, où il va sans dire que le bébé n’est pas à sa place dans la scène.  

Parodie 

La parodie imite quelque chose pour s’en moquer. Elle permet par exemple de faire un commentaire virulent sur la chose parodiée, ou simplement de faire rire avec une plaisanterie sur un autre ouvrage créatif. Parmi les exemples de parodie figurent les fausses publicités et les faux clips musicaux sur Saturday Night Live et la plupart des livres de Christopher Moore, comme Fool, une parodie de King Lear et de l’écriture Shakespearienne.

Comment discerner la satire

La satire peut être évidente, ou elle peut être implicite. Alors, comment la discerner ? Un moyen de la reconnaître dans l’écriture ou dans d’autres formes de supports est de rechercher l’une des techniques mentionnées dans la section précédente. Si vous savez que ce que vous regardez est une exagération claire ou si quelque chose semble délibérément déplacé, vous pouvez présumer que le créateur avait l’intention d’être satirique.

Le ton peut également vous donner un indice. Dans de nombreux cas, la satire permet de ridiculiser ou de jeter le doute sur quelque chose. Vous pouvez alors la reconnaître en vous demandant quel est le but de l’auteur et s’il se moque de quelque chose de particulier dans son ouvrage.

Lorsqu’elle est utilisée correctement, la satire peut être un excellent outil pour communiquer votre point de vue. Essayez de l’utiliser dans votre propre écriture et approfondissez votre compréhension à son propos en lisant et en regardant des ouvrages satiriques et en tentant de définir le type et le genre de satire utilisé, ainsi que la ou les techniques.

Comment écrire des essais percutants

Écriture créative : rédiger des essais personnels percutants