En tant que lecteur, il n’y a rien de plus prenant que ce point dans l’histoire qui nous tient en haleine. Assis sur le bord de notre chaise, tout ce que nous voulons savoir, c’est ce qu’il va se passer ensuite. En tant qu’écrivain, vous pouvez passer par différentes méthodes pour trouver le succès et susciter l’intérêt envers votre travail. Entraîner votre plume à l’écriture du suspense est l’une des méthodes les plus efficaces. De Dickens à Hitchcock, les écrivains ont utilisé le cliffhanger comme moyen d’inciter les lecteurs à tourner la page, à ouvrir le tome suivant ou à suivre l’épisode suivant. Nous sommes là pour vous montrer comment ajouter du drame et du suspense à vos propres écrits et à vous présenter quelques exemples de cliffhangers classiques pour inspirer votre prochain projet.

Liens rapides

Qu’est-ce qu’un cliffhanger ?

Avant de nous intéresser à nos quelques exemples, jeton un coup d’œil à la définition du cliffhanger. Le terme cliffhanger (littéralement « pendu à une falaise » en anglais) provient d’un roman de Thomas Hardy de 1872 qui se termine par une scène où le protagoniste se retrouve accroché à une falaise. Mais ce n’est pas la première fois que ce concept a fait son apparition. En effet, il se retrouvait déjà dans des œuvres fictives du Moyen-Âge.

En termes simples, un cliffhanger est un moment dans l’intrigue où l’écrivain intensifie le suspense en plaçant un personnage clé dans une situation difficile. La scène se termine là, laissant la situation non résolue ou ouverte. 

Le cliffhanger peut mettre fin à toute une histoire ou clôturer un chapitre ou un épisode. Peu importe comment il est utilisé, il s’agit d’une technique narrative qui incite le public à revenir, à voir comment le problème du personnage est résolu.

Les cliffhangers sont de plus en plus présents dans les fins de livres et de séries télévisées. Dans un monde où les distractions se comptent par milliers, les auteurs aussi bien que les scénaristes savent que maintenir l’attention d’un public constitue un défi important à relever. Des séries comme Game of Thrones et Doctor Who ou des longs métrages comme Star Wars ont tous utilisé le cliffhanger comme un message « à suivre » pour maintenir le public en haleine et lui donner envie de savoir ce qu’il se passe ensuite.

Exemples de cliffhangers

Vous voulez créer ce type de tension dramatique dans vos propres écrits ? Jetons un coup d’œil à quelques exemples de cliffhangers pour stimuler vos idées créatives.

Le triangle amoureux non résolu

Il existe peu de thèmes narratifs plus attrayants que les intrigues amoureuses incertaines. Plus ces relations romantiques sont difficiles et compliquées, mieux c’est. Les livres et les films Twilight constituent un excellent exemple de ce type de cliffhanger. Qui se souvient des fandoms équipe Edward contre équipe Jacob ?

Tout au long des livres, Bella est déchirée entre Edward et Jacob et change souvent d’avis sur celui avec qui elle veut être. Dans le deuxième film, Edward dit à Bella qu’il ne peut la protéger que si elle devient un vampire et Jacob fait ce qui est en son pouvoir pour empêcher sa transformation. Alors que Bella déclare son amour pour les deux hommes, le public se doit de regarder le film suivant pour découvrir comment le triangle amoureux est résolu.

Une mort ou un accident inattendu

Ajouter du drame en tuant ou en blessant un personnage clé de manière inattendue est une méthode de cliffhanger qui se retrouve dans les récits psychologiques, dans les thrillers et dans les mystères. Pile au moment où le public se dit que tout ira bien, une tragédie inattendue survient et change la donne pour le protagoniste. 

Rappelez-vous la mort prématurée de Sybil après son accouchement dans Downton Abbey, par exemple. Ou encore la fin tragique de Dumbledore de la main de Severus Rogue dans Harry Potter et le Prince de sang-mêlé. Ces deux événements changent complètement l’histoire, incitant les lecteurs et les spectateurs à revenir pour savoir ce qui se passe ensuite.

Insufflez du drame dès votre première page

Créer du suspense : comment écrire des histoires palpitantes dans n’importe quel genre

Poser une question

La question sans réponse est l’un des cliffhangers les plus courants. Dans la série Harry Potter, le public ferme chaque livre en se demandant si Voldemort est toujours en vie. Shakespeare avait également l’habitude de tenir son public en haleine. Les conséquences du naufrage qui a lieu à l’ouverture de sa pièce La Tempête ne sont pas révélées avant le deuxième acte !

L’espoir est en vue

Bien que cela n’aboutisse pas forcément à une fin heureuse, donner une lueur d’espoir à votre protagoniste que quelque chose de meilleur se produira, peut être tout aussi attrayant pour votre public. Les scénaristes de séries télévisées utilisent souvent cette technique pour suggérer des relations entre les personnages.

Les fans de Friends se souviendront de la fin de la saison quatre où Ross dit : « I take thee, Rachel » lors de son mariage avec Emily. La caméra se focalise sur le visage de Rachel alors que le générique de fin se lance et le public se demande alors si l’erreur de Ross n’est vraiment qu’une erreur innocente ou s’il voudrait vraiment plutôt épouser Rachel.

La lueur d’espoir dans la recherche de l’amour est l’une des raisons principales qui pousseront le public à regarder le prochain épisode ou à attendre patiemment la sortie de la prochaine saison.

Ôter la conclusion

La plupart des lecteurs s’attendent à ce qu’une histoire se termine en beauté dans les derniers chapitres. Mais si vous cherchez à réaliser une fin avec un cliffhanger, enlever cette conclusion est le moyen idéal de conserver l’intérêt de votre public. Les histoires divisées en plusieurs parties, comme les trilogies ou les séries plus longues, adoptent généralement cette approche pour chaque livre, à l’exception du dernier, pour encourager les lecteurs à reprendre la suite.

Vraiment laisser quelqu’un pendu à une falaise

Si tout le reste échoue, vous pouvez toujours laisser votre personnage principal en équilibre précaire au bord d’une falaise escarpée comme le font beaucoup de bons thrillers. Même Tolkien l’a infligé à Gandalf dans Le Seigneur des anneaux. Si les plus grands écrivains de notre époque se permettent de littéralement laisser leurs personnages au bord d’une falaise, vous pouvez très bien le faire vous aussi !

Laissez votre public en suspens

Établir un véritable suspense qui maintient l’intérêt de vos lecteurs est l’un des défis les plus difficiles pour un écrivain. Mais maintenant que vous avez de nombreux exemples sous la main, vous avez ce qu’il vous faut pour ajouter du drame à votre prochaine histoire.

Commencez votre prochaine grande histoire

Bootcamp d’écriture créative : commencez une toute nouvelle histoire