Vous est-il déjà arrivé d’arriver au point culminant d’une histoire et de vous dire : « Une minute, il y a des indices que j’ai complètement manqués ! » ? Il y a de grandes chances que l’auteur ait utilisé l’art de la prédiction (aussi nommé foreshadowing en anglais), l’une des meilleures techniques narratives qui permettent d’accrocher un public sans qu’il ne sache exactement pourquoi et de combler tous les points obscurs d’une histoire complexe. 

Dans ce guide, nous allons vous montrer ce qu’est la prédiction littéraire, comment l’intégrer dans votre propre travail et vous donner quelques exemples issus des écrits de certains des écrivains les plus célèbres du monde.

Liens rapides

Qu’est-ce que la prédiction ?

La prédiction désigne une technique d’écriture utilisée depuis des siècles pour insinuer des points clés de l’intrigue qui se produiront plus tard dans l’histoire. Un peu comme l’accumulation de l’intensité que l’on retrouve dans tout bon thriller. La vérité n’est pas révélée dans son intégralité dès le début, sinon cela gâcherait le plaisir. Toutefois, de petites indications qui font allusion à quelque chose qui pointe à l’horizon sont introduites dans l’intrigue.

Les meilleurs exemples de prédiction sont ceux où le lecteur ne remarque même pas les indices avant d’atteindre le moment révélateur de l’histoire. L’auteur suggérera plutôt ce qui va arriver de manière subtile et crée ainsi une tension dramatique pour le lecteur à l’aide de symboles, du contexte ou des dialogues. C’est l’équivalent écrit des gros nuages gris qui envahissent progressivement le ciel.

Une fois que l’intrigue arrivée à sa conclusion, ces signes feront alors soudainement sens. C’est le moyen idéal de créer un tournant percutant ou une fin inattendue, sans que vos lecteurs aient l’impression que cette fin ou ce tournant sort de nulle part. Grâce à la prédiction, vous avez déjà fixé leurs attentes et vous les avez aidés à gérer leur réponse émotionnelle, même s’ils n’étaient pas conscients de ces éléments dans les chapitres précédents.

La prédiction littéraire peut fonctionner dans n’importe quel genre. Elle est le plus souvent utilisée dans les thrillers et les mystères, mais elle a également son utilité dans les comédies, la romance, la fiction littéraire et la non-fiction dramatique comme les mémoires, pour donner envie au lecteur de poursuivre sa lecture, encore une page, et encore une autre.

Écrire des histoires qui accrochent vos lecteurs

Le b.a.-ba de la narration : personnages, conflits, contexte et métier

Exemples de prédiction

La plupart des exemples de prédiction dans un récit peuvent être décomposés en deux catégories, directe ou indirecte :

  • La prédiction directe : lorsque l’auteur fournit des indices très évidents sur ce qui va se produire. Généralement, elle s’insère dans un dialogue ou dans un prologue, les commentaires du narrateur ou même dans des prophéties.
  • La prédiction indirecte : plus subtile, lorsque l’auteur utilise des indices contextuels comme des symboles ou des signes pour suggérer une alternative qui est enfouie sous la surface. Par exemple, les corbeaux symbolisent souvent la mort dans la littérature. Ainsi, si un corbeau apparaît, sa présence pourrait présager la mort d’un personnage.

La prédiction dans la littérature

Choisissez n’importe quelle œuvre fictive d’une bibliothèque et vous trouverez probablement au moins un exemple de prédiction quelque part dans l’histoire. 

Dans Les grandes espérances par exemple, Dickens utilise des intempéries violentes pour suggérer que quelque chose de lourd et de dramatique est sur le point d’arriver au protagoniste, Pip : « Si furieuses avaient été les bouffées de la tempête, que les hautes constructions de la ville avaient eu le plomb arraché de leurs toitures. », écrit-il. Au sein des quelques pages de cette description, Pip découvre que son mystérieux bienfaiteur n’était en fait pas du tout Miss Havisham, mais plutôt Magwitch, un condamné qui s’était échappé et qu’il a rencontré lorsqu’il était enfant.

Les histoires de Harry Potter dépendent également fortement du phénomène de prédiction. Dans Harry Potter et l’Ordre du Phénix, Harry et ses amis trouvent un médaillon lors du nettoyage, décrit comme « un lourd médaillon que personne ne parvint à ouvrir ». Ce n’est que dans le livre suivant de la série que nous découvrons les horcruxes de Voldemort, l’un d’entre eux étant le médaillon.

La prédiction dans la poésie

Les exemples de prédiction abondent également dans la poésie.

Dans son poème « The Send-Off » (Les Adieux), le poète de la Première Guerre mondiale, Wilfred Owen, utilise la prédiction pour suggérer le destin des soldats dans son travail :

Par les voies assombries ils marchèrent en chantant

Jusqu’à la remise de l’embranchement.

Lugubres et gais, les visages s’alignaient le long du train.

La description déchirante des visages des soldats ainsi que des ténèbres qui les entourent prédisent leur futur trépas.

De même, le symbolisme est utilisé comme une prédiction dans le poème de Samuel Taylor Coleridge, « La Complainte du vieux marin ». Là où l’albatros avait apporté la chance aux marins, sa mort marque un tournant majeur dans le récit :

— C’est qu’avec mon arbalète,

je tuai l’albatros.

Comment utiliser la prédiction dans un récit

Il existe plusieurs façons d’utiliser la prédiction dans votre récit. Voici quelques suggestions à appliquer au fur et à mesure que vous progressez dans votre histoire.

Fixer l’intrigue très tôt

Idéalement, vous voudrez commencer à intégrer vos indices dans l’histoire le plus tôt possible. Cela vous donne non seulement le temps d’ajouter de nombreux éléments de prédiction à mesure que vous avancez vers l’apogée de l’intrigue, mais cela plante également les graines qui captiveront vos lecteurs et attiseront leur curiosité dès le début du récit.

Parsemez les indices tout au long de l’histoire

Savoir où insérer vos indices est tout aussi important que de décider de leur contenu. Il n’y a pas de formule exacte : chaque histoire est unique. C’est donc à vous qu’il revient de choisir où intégrer ces indices. 

Cela dit, tentez de mélanger les prédictions directes et indirectes pour aider vos lecteurs à rester sur la bonne voie. Tout le monde ne remarquera pas vos suggestions indirectes. Il est donc important d’en insérer quelques-unes plus directes pour que votre histoire continue de captiver tous vos lecteurs.

N’en faites pas de trop

Bien que la prédiction soit un moyen efficace de développer la tension, trop en mettre peut gâcher la surprise. En partageant trop d’indices, vos lecteurs risquent de deviner exactement ce qu’il se passe avant qu’ils n’arrivent au bout de l’histoire. Vous ne voulez pas que leur attention soit entièrement focalisée sur la recherche de nouveaux indices, aux dépens de l’intrigue.

Vous devriez toujours essayer de laisser à votre lecteur une impression de récompense après autant de pages d’attentes, une fois qu’il arrive au moment de la révélation finale. Vous savez que vous avez trouvé le bon équilibre lorsque quelqu’un veut relire l’histoire et retrouver tous les indices que vous avez laissés tout au long de l’intrigue.

Demandez un avis extérieur

Vous savez tout sur votre histoire : après tout, vous l’avez écrite ! Ainsi, lorsque vous savez ce qui attent vos personnages à chaque coin de rue, il peut être difficile d’écrire des prédictions efficaces. Demander à un ami ou à un éditeur de jeter un oeil sur votre travail peut vous aider à identifier les moments où la prédiction est trop évidente ou lorsque les moments symboliques ne sont pas assez clairs. 

Une deuxième paire d’yeux vous aidera également à déterminer si vous devriez ajouter davantage d’indices ou non à des moments clés de l’intrigue ou si retirer quelques prédictions gagnerait à obtenir une conclusion plus satisfaisante pour le lecteur.

La différence entre la prédiction et le suspense

Avant de plonger dans votre nouvelle histoire, il est important de comprendre les différences entre la prédiction et le suspense. Le suspense, c’est le sentiment d’anticipation, ces moments de nervosité qui nous tiennent en haleine et nous poussent à continuer la lecture pour découvrir ce qu’il va se passer ensuite.

La prédiction est un moyen de créer ce sentiment en laissant des indices qui suggèrent un élément qui surviendra plus tard dans l’histoire. Or, il ne s’agit pas de la seule technique narrative que vous pouvez utiliser pour faire monter la tension chez vos lecteurs. Les cliffhangers sont un autre excellent moyen de le faire. Laissez un personnage dans une situation périlleuse sans fin sûre, le « à suivre » de la littérature qui nous donne envie d’en savoir plus.

Quel que soit le genre que vous écrivez, utilisez une gamme d’artifices littéraires pour donner un coup de pouce à votre récit et pour maintenir l’intérêt de vos lecteurs.

Canalisez vos Hansel et Gretel intérieurs

Laissez des miettes de pain littéraires tout au long de votre récit pour transformer vos lecteurs en détectives de salon, impatients de suivre le parcours de votre protagoniste tout au long de votre histoire. Il n’est pas facile d’écrire des prédictions efficaces, mais lorsque vous aurez compris le truc, vous obtiendrez une intrigue qui ne manquera pas de marquer les esprits.

Libérer votre créativité

Écriture de fiction : 5 exercices pour élaborer une intrigue convaincante