Steve Harvey a autrefois dit à Jerry Seinfeld : « si vous leur expliquez, cela n’aura aucun sens. [La comédie] est la profession la plus insensée de la planète. » Harvey et Seinfeld, tous deux humoristes célèbres, expérimentés et polis, sont arrivés à la conclusion que non, vous ne pouvez pas expliquer ce que cela signifie d’être drôle. Avoir un sens de l’humour. Voir le monde avec cet éclait dans vos yeux, stimulant tout ce que vous faites avec une touche de comique.

Alors, avançons, ignorons tout cela et expliquons l’humour.

Non, je plaisante. Peut-être que Seinfeld et Harvey parlaient d’un certain facteur décisif qui fait qu’une personne est plus susceptible de devenir un humoriste célèbre. Mais nous parlons de quelque chose de différent ici. Comme toute autre compétence sur la planète Terre, vous pouvez apprendre à écrire de l’humour.

Liens rapides

Une définition de l’humour (qui ne ressemble pas à une récitation de robot)

Voici le problème de la définition standard de l’humour. Nous l’avons recherchée et dès les premiers mots, même le dictionnaire finissait par utiliser le mot « qualité ». Par exemple :

La qualité d’être amusant.

Merci, androïd Internet. Malheureusement, nous ne sommes pas plus proche de déterminer ce qu’est l’humour que nous l’étions plus tôt. Essayons de résoudre cela.

L’humour est l’art d’être étonnamment amusant.

Nous ne pouvons pas toujours définir ce qui est amusant (les goûts et les couleurs, après tout), mais l’humour est presque universellement surprenant, d’au moins l’une des façons suivantes :

  • Une chute inattendue. Une blague très bien écrite est comme un tour de magie. Vous poussez votre public a regarder d’un côté et vous les frappez de votre sort de magie de l’autre. 
  • La subversivité. La subversivité fonctionne souvent grâce à son facteur de surprise sociétale : vous n’êtes pas censé dire ça ! Parfois, une observation ironique qui contredit ou met en évidence nos normes sociales suffira à nous faire rire.

Exemples d’humour

Les chutes inattendues de Rodney Dangerfield

« Docteur, chaque matin, lorsque je me lève et que je regarde dans le miroir, j’ai toujours l’impression que je vais vomir. Qu’est-ce qui ne va pas chez moi ? » Il répond : « Je ne sais pas, mais votre vision est parfaite. »

La blague est facile à comprendre : le médecin dit à Rodney Dangerfield qu’il est laid. Mais remarquez le rebondissement : le contexte de la blague laisse penser qu’elle traite d’une maladie potentielle, et non pas d’un médecin qui s’apprête à dire à son patient qu’il est laid. Si vous voulez maîtriser l’art des blagues traditionnelles, commencer par les routines de Rodney Dangerfield n’est pas une mauvaise idée.

L’humour observationnel de Jerry Seinfeld

« Ne vous y trompez pas. Si ces bébés sont là, c’est pour nous remplacer. »

À première vue, il n’y a rien de surprenant à propos de cette chute. D’où vient la surprise ? Du niveau de vérité dans la déclaration. Seinfeld prend un concept quotidien (les bébés) et le définit depuis une perspective non traditionnelle.

L’ironie de Tig Notaro

« Un petit chaton adorable nommé Peluche. C’est son prénom. Nous ne l’avons pas changé par respect pour ses parents. »

Peut-être que cette blague n’a pas un rythme soutenu d’une blague de Dangerfield, mais elle n’en est pas moins drôle. Pourquoi ? Tig Notaro adopte une approche ironique du sujet en décrivant la situation d’un air pince-sans-rire, comme si un couple de chats adoptant un chaton cherchait à lui donner un nom humain. 

L’humour dans la poésie

Curriculum Vitae de Dorothy Parker

Les rasoirs font mal ;

Les rivières sont humides ;

Les drogues sont brutales ;

Et les pilules donnent des crampes.

Les flingues sont interdits ;

Les nœuds se défont ;

Le gaz ne sent pas bon ;

Autant rester en vie.

Tous les exemples d’humour ne sont pas des petites claques dans le dos bon enfant. Certains tendent vers l’ironie verbale. Curriculum Vitae de Dorothy Parker trouve son humour poétique depuis une approche surprenante autour d’un sujet déprimant. 

Si le poème a une chute, c’est : « Autant rester en vie ». Une sorte d’écho humoristique du Rage, enrage contre la mort de la lumière de Dylan Thomas. Mais dans le cas de Parker, l’humour vient de la voix blasée du locuteur, qui semble dire : eh bien, vivre l’emporte sur les autres options.

Le morse et le charpentier de Lewis Carroll

« O huîtres, dit le charpentier,

      Vous avez bien couru !

Si on rentrait à la maison ? »

      Rien ne fut répondu.

Normal, puisqu’ils avaient mangé

      Les huîtres toutes crues.

Figurant dans « De l’autre côté du miroir », ce poème de Lewis Carroll est destiné aux enfants. Une situation simple où les huîtres ne peuvent pas réagir parce qu’elles ont été mangées est la seule chute qu’il vous faut.

Libérer votre drôlerie sur Internet

Écriture humoristique : écrire de l’humour pour Internet

Exemples d’humour dans la littérature

Lorsque nous apprenons l’humour pour la première fois, nous avons tendance à considérer la littérature comme étant sérieuse, sévère et sèche. Mais la littérature classique regorge de moments comiques qui remontent aux traditions selon lesquelles tout nouveau divertissement devait faire rire et pleurer les gens.

Roméo et Juliette de William Shakespeare

« Comment, dit-il, tu te laisses tomber sur le nez !

quand tu auras plus d’esprit, tu tomberas en arrière ;

n’est-ce pas, Jules ? » 

Les premières scènes de Roméo et de Juliette jouent avec les instincts de la foule, comme la citation ci-dessus et… mieux vaut ne pas en parler.

Au début de la pièce, plusieurs personnages font des blagues suggestives comme celle-ci. Ce n’est que lorsque le drame survient dans la seconde moitié de la pièce que Roméo et Juliette devient une véritable tragédie.

Harrison Bergeron de Kurt Vonnegut

« On était en 2081 », écrit Kurt Vonnegut pour commencer cette nouvelle : « et tous les hommes étaient enfin égaux ».

Cette prémisse est sans aucun doute absurde et satirique. En 2081, le gouvernement est si préoccupé par l’égalité que les belles personnes doivent porter des masques et les personnes intelligentes sont délibérément entravées, de peur qu’elles n’embarassent les personnes moins belles ou moins intelligentes. Une telle satire permet des moments humoristiques comme ceux-ci :

Toutes les vingt secondes environ, l’émetteur envoyait un bruit quelconque dans les sons aigus pour empêcher les gens, tels que George, de profiter injustement de leur intelligence aux dépens des autres.

George et Hazel regardaient la télévision. Hazel avait des larmes sur les joues, mais, pour l’instant, elle avait oublié quelle en était la cause.

Comment écrire de l’humour (sans faire grimacer les gens)

Tenter de faire de l’humour dans la littérature est noble : vous essayez de divertir les gens, après tout. Pourtant, si vous le faites mal, vous risquez de faire un plat spectaculaire. Ou pire encore, faire grimacer vos lecteurs. Quelles sont les clés pour faire de l’humour qui sera en phase avec votre public ?

Ne jamais faire une blague là où ils l’attendent

Intéressons-nous à cette déclaration de la légende de la ligne unique, Steven Wright : 

Beaucoup de gens ont peur des hauteurs. Pas moi. J’ai peur des largeurs.

Un jeu de mots de géométrie est un peu kitsch, mais ça marche. Pourquoi ? Parce que vous vous préparez à une blague sur la psychologie.

Y mettre une certaine personnalité

N’oubliez pas cette phrase de Vonnegut : « … pour empêcher des gens, tels que George, de profiter injustement de leur intelligence aux dépens des autres ». 

Elle déborde d’ironie et de sarcasme. Ce n’est pas une blague en soi, mais nous pouvons néanmoins entendre le ton ironique de l’auteur dans sa prose. Pour en faire de même, n’ayez pas peur de laisser libre cours à votre ironie naturelle, même si vous utilisez un narrateur omniscient.

Vous entraîner à être drôle

Peut-être que vous n’avez pas les instincts naturels qui poussent les grands de la comédie, comme l’a averti Steve Harvey. Mais vous pouvez apprendre à être plus drôle lorsque vous écrivez. Dans le doute, pratiquez ! Écrire un web comic est un bon exercice d’écriture de textes brefs et de chutes. Ou essayez d’écrire selon des thèmes imposés ou d’écrire de l’humour Internet pour voir s’il y a quelque chose de comique à récupérer dans des situations absurdes.

Et n’oubliez pas le test ultime : si quelque chose vous fait rire pendant que vous écrivez, il y a de fortes chances que vos lecteurs riront aussi.

Écrivain, voici la comédie

Écrire des drôleries : introduction à l’écriture humoristique